Des compétences en communication

au service du handicap:

l'histoire de l'agence Byron Bay

"Mon but c'est de créer de nouveaux emplois, tout en restant proche de mes salariés. C'est ça, pour moi, le bonheur. J'ai trouvé ma place et j'ai l'impression de faire quelque chose de juste." Sandra Malescot, fondatrice


L'agence de communication Byron Bay est le fruit d'une histoire, celle de Sandra Malescot, sa dirigeante: "c'est  l'expérience d'une vie qui m'a poussée à prendre ce virage". Après plus de 20 ans de communication en entreprise, notamment dans un grand groupe du CAC, elle ressent le besoin de retrouver de "l'humain" dans son travail, "j'avais besoin de me recentrer". On lui propose alors de s'occuper de la Mission Handicap du groupe, dont la communication constitue un élément phare. "Je ne connaissais pas du tout le monde du handicap, hormis le ait que mon grand-père était aveugle. C'était un challenge, j'ai pris cette responsabilité et j'ai adoré, je me sentais alors utile."

Au bout de trois mois dans ses nouvelles fonctions, Sandra Malescot organise un forum dédié aux personnes en situatio de handicap qui cherchent un emploi. C'est à cette occasion que se produit le déclic: touchée par les rencontres qu'elle y fait, elle se demande alors comment elle pourrait aider toutes ces personnes talentueuses, sans emploi du fait de leur handicap. Elle mûrit alors l'idée de croiser ces deux mondes qu'elle côtoie au quotidien, celui de la communication et du handicap: "j'ai décidé alors de mettre mes compétences en communication au service du handicap." La jeune femme, au caractère très indépendant, entreprend de monter alors sa propre société, "un rêve d'enfant qui me permet de m'épanouir". Elle ouvre ainsi la première entreprise adaptée en communication en région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette initiative innovante crée des emplois pour des personnes handicapées dans une activité dite intellectuelle. Les salariés ont tous minimum Bac+2 et sont en CDI.

C'est le cas par exemple de Fabien, qui a intégré l'entreprise en 2015. Le jeune homme décroche ainsi son premier CDI, après deux ans d'alternance. "Depuis tout petit, du fait de mon handicap, je travaillais sur ordinateur. J'ai alors commencé à manipuler Photoshop. Je me suis dit: pourquoi ne pas développer  mes compétences en autodidacte ? Je voyais que ce domaine me plaisait et j'ai fait des études d'informatique, de communication-multimédia, puis de graphisme". Son école lui parle alors du projet de Sandra Malescot, qu'il décide de rejoindre: "je n'avais pas forcément connaissance du milieu des entreprises adaptées, le handicap y est plus considéré, nos besoins personnels sont plus écoutés".

 

Bienveillance, écoute et entraide: voici les mots clés du management mis en place dans l'agence de communication. Et celui-ci se ressent aussi vis-à-vis des clients: "on est plus à l'écoute des besoins de nos clients qu'une entreprise classique". Parmi ces derniers, on compte notamment les groupes Bouygues Telecom, Areva et Enedis. Si travailler avec l'entreprise adaptée offre des avantages financiers et présente un atout intéressant pour leur politique RSE, la qualité du travail des graphistes et webdesigners de l'agence, et le respect des délais sont nécessaires afin de tenir sur la durée. Fabien précise: "nous sommes des employés classiques. Avant de parler de handicap, je suis graphiste. Nous sommes d'abord des professionnels avec leurs compétences".

Travailler avec des personnes en situation de handicap transforme toutefois les métiers classiques de la communication. La directrice note par exemple que les personnes malentendantes ou sourdes, grâce à leur plus grande acuité visuelle, appréhendent l’espace et l’illustration de manière originale. Très souvent, le handicap développe une sensibilité exacerbée et donc offre une force créative plus intense, ce qui est un véritable atout en agence de communication. La considération du handicap incite aussi l'entreprise à systématiquement proposer à ses clients des PDF accessibles pour les malvoyants et des sous-titres aux vidéos pour les malentendants. Cette meilleure accessibilité des supports de communication peut servir par la suite à faciliter la lecture à un public plus large, telles que les personnes âgées par exemple. La preuve que les innovations pensées pour le handicap profitent à tous !

"Un voyage de mille lieues commence toujours par un Premier Pas"

Lao Tseu

  • Blanc Twitter Icon
  • Facebook Clean
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Icône Instagram